Partisans et soutiens

La création d'une Assemblée parlementaire à l'ONU bénéficie du soutien d'un large éventail d'individus et d'institutions de plus de 150 pays.

Parmi ces partisans, on compte des politiciens, d'anciens fonctionnaires de l'ONU, des universitaires distingués, des innovateurs culturels, des représentants d'organisations de la société civile, ainsi que de nombreux citoyens engagés, originaires de tous les milieux.

En particulier, 654 d'actuels et 895 d'anciens parlementaires, appartenant à tous les partis, apportent à ce jour leur soutien à la campagne. On estime que les parlementaires en fonction représentent 119 millions de personnes. Nos partisans incluent également d'actuels et anciens chefs d'États et ministres des Affaires étrangères, des lauréats du prix Nobel, ainsi que plus de 400 professeurs d'universités de rang mondial.

Les institutions ayant exprimé leur soutien incluent de nombreuses organisations de la société civile, des parlements et assemblées parlementaires internationales, ainsi que des réseaux de partis politiques. Par exemple, le Parlement panafricain, le Parlement européen et le Parlement latino-américain ont adopté des résolutions en faveur de l'APNU, tout comme l'Internationale socialiste, l'Internationale libérale ou le Congrès des Verts mondiaux.

Selon une enquête internationale réalisée en 2004 et 2005 dans 18 pays, en moyenne 63 % des personnes interrogées étaient favorables à une APNU, tandis que seulement 20 % d'entre elles s'y opposaient.

Déclaration

Alors que le multilatéralisme et la solidarité internationale sont plus jamais menacés, il est temps de donner un nouveau souffle démocratique aux institutions mondiales. L'organisation des Nations Unies doit ainsi s'ouvrir aux représentants élus directement par les citoyens afin de lui conférer la légitimité nécessaire pour agir au nom de l'intérêt général de l'humanité. Il s'agit en effet de conduire rapidement des réformes indispensables en matière de protection de l'environnement, de lutte contre la pauvreté ou de régulation des échanges à l'échelle internationale. Le meilleur moyen d'y parvenir est la création d'une assemblée parlementaire des Nations Unies. Elle serait complémentaire de l'assemblée générale qui réunit les gouvernements représentant les intérêts des Etats. En tant que progressiste, je soutiens cet objectif d'une mondialisation démocratique et non seulement économique, et j'apporte donc tout mon soutien à la campagne internationale pour la création d'une assemblée parlementaire des Nations Unies.

Plus

Marietta Karamanli, Députée, août 2018

0

Parlementaires

de 122 pays soutenant la campagne (actuels et anciens)

Derniers soutiens

Luciano Lorenzi, Italie — Munawar Ali Shahid, Allemagne — Achyuta Samanta, Indie — Nik Gugger, Suisse — Shahab Rasta, Iran — Itamar Volk, Israël — Daniel Demaret, Suède — Jonathan Sippel, Allemagne — Thameur Idriss, Tunisie — Samir Maghraoui, Tunisie

Afficher une liste de soutiens

Soutenu par des représentants élus