Les députés européens appellent à la création d’une Assemblée parlementaire des Nations Unies et à un sommet pour la réforme des Nations Unies en 2020 » Campagne pour une Assemblée parlementaire de l'ONU

Les députés européens appellent à la création d'une Assemblée parlementaire des Nations Unies et à un sommet pour la réforme des Nations Unies en 2020

8. août 2018

Dans une résolution adoptée le 27 juin 2018, le Parlement européen a appelé les gouvernements de l'UE à plaider en faveur de "la création d'une assemblée parlementaire des Nations unies" (APNU) et à soutenir un "sommet 2020 des Nations Unies" qui envisagera "des mesures de réforme globales pour le renouvellement et le renforcement des Nations Unies".

Jo Leinen en plénière du Parlement européen (2017, photo: PE)

Selon le Parlement européen, une APNU devrait être établie "au sein du système des Nations Unies afin d'accroître le caractère démocratique, la responsabilité démocratique et la transparence de la gouvernance mondiale et de permettre une meilleure participation des citoyens aux activités des Nations Unies et, en particulier, pour contribuer à une mise en œuvre réussie de l'Agenda 2030 des Nations Unies et des objectifs de développement durable".

Le parlement directement élu des citoyens de l'UE a appelé les 28 États membres de l'UE représentés au Conseil de l'UE à plaider pour la création d'une APNU lors de la 73e session de l'Assemblée générale des Nations Unies qui débutera en septembre. 

Le député européen Jo Leinen (S&D), qui avait initié l'appel à une APNU, a déclaré que "l'ONU a un besoin urgent de davantage d'ouverture et de fondements démocratiques plus forts". Il a ajouté que "le Parlement européen appelle donc à la création d'une Assemblée parlementaire au sein du système des Nations Unies" et que "l'Union européenne et ses Etats membres devraient jouer un rôle actif dans la mise en œuvre de cette innovation".

Le rapporteur du Parlement européen chargé des recommandations 2018 sur la politique des Nations Unies de l'UE, Eugen Freund (S&D), a déclaré que depuis la première réforme de l'ONU, il y a quarante ans, "malheureusement, peu de choses ont changé". Il a ajouté que "l’Assemblée générale a maintenant plus de membres, mais elle reste un corps de diplomates non élus. L’idée de les compléter par des parlementaires élus est donc très intéressante. Ils seraient certainement plus proches de la population et devraient donc en répondre régulièrement devant leurs électeurs. Reste à savoir si cela rationaliserait les processus de prise de décision".

Eugen Freund intervenant lors d'une plénière (2 Juillet 2018, photo: PE)

Elmar Brok (PPE), Soraya Post (S&D), Juan Fernando López Aguilar (S&D), Helmut Scholz (GUE / NGL) et Andrey Kovatchev (PPE) ont également soutenu l'appel à une APNU au sein de la commission des affaires étrangères du parlement européen.

La résolution du Parlement européen a été saluée par Ivone Soares, parlementaire du Mozambique et membre du Parlement panafricain de l'Union africaine. "Avec les résolutions adoptées par le Parlement européen, le Parlement panafricain et le Parlement latino-américain, le temps est venu pour les gouvernements progressistes de ces trois grandes régions du monde d'envisager la création d'une Assemblée parlementaire des Nations Unies", a déclaré Mme Soares.

Daniel Jositsch, membre du Conseil des Etats suisse, a déclaré que "la crise croissante de la coopération internationale montre qu'il faut trouver de nouveaux moyens de lutter contre les problèmes mondiaux. Il est donc très positif que le Parlement européen appelle les Etats européens à s'exprimer en faveur de la création d'un Parlement des Nations Unies. Il est important qu'ils ne se contentent pas de bonne intentions pour atteindre cet objectif, mais que des mesures concrètes de mise en œuvre soient prises".

"Parmi les nombreuses initiatives en faveur d'un monde plus pacifique, juste et démocratique, la création d'une Assemblée parlementaire des Nations Unies est décisive. Le récent soutien apporté par le Parlement européen à cette proposition montre que les membres de l'organe parlementaire supranational le plus important sont prêts à travailler pour sa création ", a commenté Fernando Iglesias, membre de la Chambre des députés d'Argentine.

Jo Leinen, Ivone Soares, Daniel Jositsch et Fernando Iglesias sont coprésidents du groupe consultatif parlementaire de la campagne internationale pour une APNU qui a été approuvée par plus de 1 500 parlementaires élus dans le monde. Le secrétaire général de la campagne, Andreas Bummel, a déclaré que l'appel du Parlement européen en faveur d'une APNU était "une étape audacieuse et importante à un moment où le multilatéralisme est attaqué". "Les gouvernements intéressés par la défense et le renforcement de l'ONU et de la démocratie dans le monde devraient travailler d'urgence à la démocratisation des institutions mondiales et une Assemblée parlementaire des Nations Unies est la clé pour y parvenir", a-t-il ajouté. Récemment, le ministre irlandais des Affaires étrangères, Simon Coveney, a déclaré que l’Irlande était "ouverte d’esprit" quant aux propositions concernant une APNU.

La résolution du Parlement européen sur la politique de l'UE à l'ONU a également recommandé, entre autres, la mise en place d'un processus préparatoire intergouvernemental ouvert et inclusif sous les auspices de l'Assemblée générale des Nations Unies pour le 75e anniversaire des Nations Unies, qui envisagerait "des mesures de réforme globales pour le renouvellement et le renforcement des Nations Unies".

Au début de l'année, Jo Leinen et Andreas Bummel ont publié un livre sur l'histoire, la pertinence et la mise en œuvre future de la proposition d'un parlement mondial et sur l'amélioration de la gouvernance mondiale démocratique.

Image en haut : Votes en session plénière le 18 avril 2018, Genevieve Engel/Parlement européen

Plus d'informations

Résolution adoptée par le Parlement européen

Le Parlement européen souhaite un débat sur une Assemblée Parlementaire aux Nations Unies

Le Parlement panafricain appelle l'Union africaine à soutenir la création d'une Assemblée parlementaire des Nations Unies

Le Parlement latino-américain soutient la création d'une assemblée parlementaire auprès des Nations Unies

17 mai 2018 : L'Irlande "reste ouverte" à l'idée d'une assemblée parlementaire des Nations Unies, indique son ministre des affaires étrangères