L’Irlande « reste ouverte » à l’idée d’une assemblée parlementaire des Nations Unies, indique son ministre des affaires étrangères » Campagne pour une Assemblée parlementaire de l'ONU

L'Irlande "reste ouverte" à l'idée d'une assemblée parlementaire des Nations Unies, indique son ministre des affaires étrangères

17. mai 2018

Simon Coveney s'adresse à l'Assemblée générale de l'ONU, 23 Septembre 2017 (photo ONU)

Dans une réponse écrite à une question posée au Dáil Éireann, la chambre basse irlandaise, par le député indépendant Thomas Broughan, le vice-premier ministre irlandais et ministre des affaires étrangères, Simon Coveney, a déclaré qu'il avait "noté des propositions pour la création d'une assemblée parlementaire des Nations Unies" et que "l'Irlande reste ouverte au concept d'une telle assemblée ".

Dans la réponse publiée jeudi, M. Coveney explique "qu'en tant que partisan indéfectible de l'ONU, l'Irlande continue de préconiser, à travers diverses tribunes, une réforme des structures et des systèmes de l'ONU pour soutenir l'organisation afin de répondre aux nombreux défis globaux interconnectés du 21e siècle. L'Irlande s'est engagée, dans ce contexte, à examiner des propositions visant à améliorer l'efficacité de l'ONU et la contribution qu'elle peut apporter à la paix, à la stabilité et au développement de toutes les nations".

Il poursuit en soulignant qu'à son avis, "toute proposition d'une assemblée parlementaire des Nations Unies devrait ajouter de la valeur au système de gouvernance multilatérale et, surtout, disposer d'un large soutien parmi les membres de l'ONU".

Selon la déclaration du ministre, "l'Irlande examinera la meilleure façon de s'engager sur cette proposition, ainsi que sur d'autres efforts de réforme des institutions de l'ONU, à mesure que le concept d'une assemblée parlementaire de l'ONU progressera".

Le Secrétaire général de la campagne internationale pour une assemblée parlementaire des Nations Unies, Andreas Bummel, s'est félicité de la déclaration du ministre irlandais des affaires étrangères et a noté que la proposition pourrait être considérée comme "une partie des discussions en cours sur la revitalisation de l'Assemblée générale des Nations Unies".

La campagne a été approuvée par plus de 1 500 parlementaires actuels et anciens de plus de 100 pays. Avant d'entrer en fonction en 2011, l'actuel président irlandais, Michael D. Higgins, faisait partie de ceux qui ont approuvé l'appel de la campagne en tant que membre du Dáil Éireann.

Historiquement, d'autres personnalités politiques irlandaises de premier plan ont exprimé leur soutien à l'idée d'un organe parlementaire mondial, incluant l'ancien ministre des affaires étrangères et avocat Seán MacBride, qui a reçu le prix Nobel de la paix en 1974.

Image en haut : Simon Carbery Coveney se rend à une rencontre informelle des ministres des affaires étrangères à Gymnich, Septembre 2017, crédit photo : EU2017EE Estonian Presidency/CC BY 2.0