La Ministre des Affaires étrangères de l'UE confirme son soutien à une Assemblée parlementaire des Nations Unies

Secretariat, 24. février 2016

Remarques du Haut Représentant de l'UE pour les affaires étrangères lors d'un événement à Rome.

Prenant la parole lors d'un événement à Rome, la Haute Représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères et Vice-présidente de la Commission européenne, Federica Mogherini, a exprimé son soutien continu à la proposition d'une Assemblée parlementaire des Nations Unies, l'APNU.

Federica Mogherini à Rome
Image: L. Puccini

«Je ne l'ai pas changé d'avis depuis que je suis membre du Parlement italien : une Assemblée parlementaire des Nations Unies pourrait être un outil très utile», a déclaré Mme Mogherini à Rome. Elle a  ajouté : "Je ne sais pas comment il est réaliste de concevoir sa création à court terme. Mais je pense qu'une APNU pourrait contribuer à rendre l'ONU plus efficace et aiderait le système de gouvernance mondiale à créer des connexions avec une citoyenneté active et responsable. En effet, une Assemblée parlementaire des Nations-Unies pourrait renforcer le lien entre un système de gouvernance mondiale, qui est par définition éloigné, et une citoyenneté qui inclut une dimension mondiale ".

En tant que membre du Parlement italien, Mme Mogherini a approuvé l'appel international pour une APNU et est l'auteur d'une motion parlementaire sur le sujet. Dans un message à l'occasion de la première Semaine mondiale d'action pour un Parlement Mondial en octobre 2014, Mme Mogherini a déclaré que "la réponse qui est fournie par la coopération des États-nations n'est souvent plus suffisante" pour répondre à "la mondialisation de l'économie et de la finance, au déséquilibre croissant dans la répartition des richesses, ou aux menaces asymétriques à la sécurité internationale ». Elle a souligné « qu'il y a une urgence croissante pour que les institutions et les instruments de participation et de démocratie politiques passent aussi par un processus de mondialisation. Voilà pourquoi je soutiens la création d'une Assemblée parlementaire des Nations Unies."

Lors de l'événement à Rome, Mme Mogherini a indiqué : «Je suis un ardent défenseur des assemblées parlementaires. Je pense que la diplomatie parlementaire est l'un des outils les plus puissants dans le monde. Je l'ai cru quand j'étais membre du parlement italien, et j'ai été encore plus convaincue quand j'ai pris mes responsabilités successives parce que je voyais la nécessité d'un lien direct entre la représentation des citoyens et le besoin croissant d'un consensus international. Je l'ai vécu au sein de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN et à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, et je le vois tous les jours au Parlement européen. Malheureusement, la dimension internationale et mondiale des assemblées parlementaires constitue un outil majeur dont l'énorme potentiel est souvent refusé ».

Le thème de l'événement à Rome était relatif aux relations de l'UE avec l'Amérique latine. Il a été organisé le 15 Janvier 2016 par l'Istituto Affari Internazionali.

Image en haut : Istituto Affari Internazionali/Leonardo Puccini