Des activités globales pour un Parlement Mondial répondant aux problèmes globaux

Secretariat, 19. octobre 2013

Première « Semaine d’Action Globale pour un Parlement Mondial » et des activités dans un plus de cinquante lieux à travers le monde.

Dans plus de cinquante villes autour du monde, des militants ont organisé des événements pour appeler à la création d’un parlement mondial élu. Selon l’annonce de cette première « Semaine d’Action Globale for un Parlement Mondial »,

qui a démarré jeudi et se poursuit jusqu’à la Journée des Nations Unies le 24 octobre, « les problèmes globaux demandent des solutions globales ». L’appel à l’action exprime des inquiétudes quant au fait que « le système politique actuel est inadapté pour faire face à des défis globaux grandissants ». « La préoccupation principale » des gouvernements sont « les intérêts nationaux et non le bien commun de l’humanité ». Une « assemblée parlementaire mondiale », par opposition « serait un instrument pour trouver et mettre en place des solutions démocratiques, responsables et servant les intérêts de l’humanité ».

Jeudi, les participants à une conférence sur une Assemblée Parlementaire Mondiale pour les Nations Unies se sont réunis devant le Parlement européen à Bruxelles et ont brandi le slogan de la semaine « Un Parlement Mondial Maintenant ! ». D’autres événements ont lieu à Berlin, Buenos Aires, Jérusalem, Londres, Nairobi, Rome, Sydney, Tokyo, Vancouver ainsi qu’à Guadalajara au Mexique, Göteborg en suède et Rajkot en Inde parmi d’autres. Des mises-à-jour sur les activités de la semaine sont partagées sur Facebook qui sert aussi de plateforme de mobilisation en ligne.

Les citoyens du monde « devraient voter pour leurs représentants du monde »

Les organisateurs de cette semaines affirment d’un parlement mondial est la prochaine étape logique dans le développement de la démocratie. « Dans un ordre démocratique », affirment-ils, « les citoyens élisent déjà leurs représentants à différents niveaux : les conseils municipaux, provinciaux et régionaux et les parlements nationaux. En Europe, il existe même un parlement continental. Cependant, pour ce qui relève des questions globales qui affectent tout personne sur la planète, il n’y a pas de parlement mondial ».

Cette semaine d’action appuie le soutien politique pour la création d’une assemblée parlementaire mondiale aux Nations Unies. Plus de 1 000 représentants élus de plus de 100 Etats par exemple ont soutenu la Campagne internationale pour une Assemblée parlementaire aux Nations Unies. Récemment, l’Expert Indépendant onusien pour un Ordre International Démocratique et Équitable, Alfred de Zayas, a recommandé au Conseil pour les Droits de l’Homme de l’ONU de conduire une étude sur la façon dont une Assemblée Parlementaire Mondiale « pourrait faire avancer la participation véritable ». il y a deux ans le Parlement européen a appelé les gouvernements de l’Union Européenne a lancer une initiative à l’Assemblée Générale de l’ONU.

Site du web de la Semaine d’Action Globale for un Parlement Mondial

Page Facebook

Image du haut: Manifestation pour un parlement mondial à Bruxelles, photo: Joan Marc Simon