Les partis pirates soutiennent la création d'une Assemblée parlementaire à l'ONU

Secretariat, 27. mai 2013

La conférence à Kazan appelle à créer un « organe directement élu par les citoyens de la Terre »

Lors d'une conférence organisée à Kazan, en Russie, l'association internationale des partis pirates, le PPI pour Parti pirate international, a adopté une déclaration soutenant la création d'une Assemblée parlementaire à l'ONU. Selon cette déclaration, l'assemblée, directement élue par les citoyens du monde, viendrait compléter à l'Assemblée générale des Nations Unies.

La déclaration fait référence à l'effort international visant à conclure un Accord commercial anti-contrefaçon ACTA pour illustrer

Emblème du Parti pirate international, PPI
Image : PPI

« de manière évidente qu'il est urgent et nécessaire d'impliquer le public et les parlements dans le processus d'élaboration de l'agenda international ». Selon cette déclaration, l'absence d'organe parlementaire au sein de l'ONU et d'autres organisations internationales « contribue fortement au déficit démocratique international ».

Les partis pirates du monde entier ont contribué à mobiliser le public contre le traité ACTA, négocié en secret sans aucun débat ou consultation publics significatifs. En juillet 2012, le Parlement européen a rejeté le traité, enterrant de facto cet effort pour le moment.

Le PPI a été officiellement fondé en 2010 en tant qu'association politique internationale des partis pirates. Actuellement, 42 partis nationaux sont membres de ce réseau. Le premier parti pirate a été fondé en Suède en 2006. Entre autres, les partis pirates militent pour des lois libérales en matière de copyright et de brevet, pour le libre partage de l'information et du savoir, pour la confidentialité et la transparence, ainsi que pour un accès à Internet neutre, universel et illimité.

Selon le site Web du PPI, les partis pirates sont actuellement représentés au parlement national d'Islande et au sénat de la République tchèque, où ils occupent respectivement trois et un siège. En outre, les représentants du Parti pirate occupent deux sièges au Parlement européen, ainsi que plus de 40 sièges dans les législatures de quatre États en Allemagne.

La conférence organisée à Kazan par le PPI s'est déroulée les 20 et 21 avril 2013.

Texte complet de la déclaration de Kazan
Pirate Parties International

Sur le même sujet

4 février 2012 : Selon le KDUN, le traité ACTA confirme « la nécessité d'un parlement mondial élu »

Image du haut : P conférence du PPI à Kazan, Russie, par N. Malysheva, http://on.fb.me/13Sde0G