Les législateurs d'Afrique de l'Est soutiennent la création d'une APNU

Secretariat, 31. janvier 2013

Les gouvernements de l'EAC sont incités à promouvoir une position africaine commune

Le mardi, lors d'une session à Bujumbura, Burundi, l'Assemblée législative d'Afrique de l'Est a adopté une résolution soutenant la création d'une Assemblée parlementaire auprès des Nations Unies. Dans le document proposé par le législateur ougandais Mike Sebalu, l'organe parlementaire de la

Le législateur Mike Sebalu a proposé la résolution adoptée par l'assemblée à Bujumbura, Burundi
Image : EALA

Communauté d'Afrique de l'Est exhorte les cinq États membres de l'organisation que sont le Burundi, le Kenya, le Rwanda, la Tanzanie et l'Ouganda à « prendre l'initiative de promouvoir le développement d'une position africaine commune soutenant la création d'une Assemblée parlementaire auprès des Nations Unies »."

Cette résolution décrit le rôle et l'engagement de plus en plus importants des organisations internationales, telles que l'ONU et ses agences spécialisées, dans des secteurs clés comme la promotion de la paix et de la sécurité, le développement économique, la santé, l'éducation, l'environnement et le développement durable. Cependant, cette résolution note qu'il n'existe aucun organe parlementaire formel au sein des Nations Unies permettant à des représentants parlementaires de prendre part à ses délibérations. Selon M. Sebalu, l'insuffisance de l'engagement formel des représentants élus limite la légitimité démocratique cette organisation mondiale. Conformément à la résolution, la formation d'une Assemblée parlementaire à l'ONU constituerait un outil « d'améliorer la transparence, la redevabilité et l'efficacité des Nations Unies ».

En adoptant cette résolution, l'Assemblée législative d'Afrique de l'Est rejoint un certain nombre de parlements régionaux et continentaux ayant déjà exprimé leur soutien à la création d'une APNU. Le Parlement panafricain en particulier a déjà approuvé une résolution similaire le 24 octobre 2007. Dans une première réaction, Andreas Bummel, le Secrétaire général de la Campagne internationale pour la création d'une Assemblée parlementaire auprès des Nations Unies, a déclaré que cette résolution constitue « une étape importante au cours des efforts internationaux visant à démocratiser l'ONU ».

La résolution souligne le fait qu'une APNU pourrait être créée au moyen d'un simple vote de l'Assemblée générale de l'ONU, en vertu de l'article 22 de la Charte des Nations Unies, sans qu'il soit nécessaire d'amender cette dernière.

L'Assemblée législative d'Afrique de l'Est a été fondée en 2001. Elle est composée de neuf représentants provenant de chacun des États membres de la Communauté d'Afrique de l'Est (EAC), élus par les parlements nationaux. Depuis juin 2012, l'Assemblée est présidée par Margaret Zziwa d'Ouganda. Le traité de l'EAC prévoit que les États partenaires accordent une importance spéciale à la coopération avec les Nations Unies et ses agences, ainsi qu'avec d'autres organisations internationales.

Site Web de l'EALA

Image du haut : drapeaux de l'EAC et de ses États membres. Photo : EAC