Une initiative veut un referendum transnational, dit que la “démocratie est en danger”

Secretariat, 23. juillet 2012

Des activistes, des experts, des chercheurs, des journalistes et des hommes politiques de 11 pays européens se sont réunis à Burgas, en Bulgarie, la semaine dernière (3° de juillet) pour discuter du développement de la participation citoyenne et de la démocratie directe en Europe et dans le monde. Dans une déclaration adoptée lors du meeting ils soulignent que « la démocratie est la plus importante question

Gerald Häfner, député européen, Président de Démocratie international
Image : DI

de notre époque vu que les questions politiques comme le changement climatique, la responsabilité pour les ressources et l’environnement, l’état des droits civils et les politiques sur les plans économiques, financiers et sociaux dépendent de la qualité de la démocratie et de la question de savoir qui prend à la fin les décisions. »

« Dans le même temps, la Déclaration soutient que la démocratie « est en danger dans un monde où de plus en plus de décisions sont prises à un niveau international ou transnational alors que la participation démocratique et le contrôle restent confinés dans les Etats-nations. Pour toutes ces raisons nous nécessitons plus de démocratie, de participation des citoyens et de démocratie directe ».

La réunion était organisée par Démocratie international, une coalition globale qui défend l’établissement et le renforcement de la démocratie directe en Europe et dans le monde. Selon la Déclaration adoptée à Burga, « la démocratie internationale demande le droit d’initiative et de referendum dans tous les pays au niveau local, régional, national et transnational ». Considérant la situation en Europe, la réunion a appelé à une Convention européenne sur l’avenir de l’Union européenne et à un referendum européen sur ses conclusions.

Comme l’initiative le rapporte sur son website, des gens du monde entier ont travaillé en commun depuis 2002 pour promouvoir l’idée de plus de démocratie directe et de participation des citoyens. Democracy International ayant alors été créé formellement en 2011 en tant que réseau d’individus et d’Organisations non gouvernementales.

«Notre but basique est l’établissement de plus de démocratie directe comme complément à la démocratie représentative dans le monde entier et à tous les niveaux de gouvernement, local, régional, national et transnational » a dit Gerharld Häfner, président de Democracy International et eurodéputé Vert élu en Allemagne. .

Häfner sur le but de l’initiative

 

Häfner a également été l’un des signataires d’une lettre ouverte l’année dernière qui a appelé le gouvernement allemand à prendre l’initiative pour la création d’une Assemblée parlementaire des Nations unies.

Site du web du Democracy International