La démocratie globale et le parlement de l'ONU en discussion à Vancouver

Secretariat, 10. juillet 2012

Le Secrétaire général de la Campagne international visite la ville

L’établissement d’un corps de représentants élus et la démocratisation globale ont occupé une place centrale lors des réunions la semaine dernière à l’occasion d’une visite du Secrétaire général de la Campagne pour une Assemblée parlementaire des Nations unies, Andreas Bummel d’Allemagne, à la ville de Vancouver sur la côte ouest du Canada.

M. Bummel a répondu aux questions du public après la conférence
Image : James T. Cooper

A l’occasion d’une réunion publique, accueillie par la branche de Vancouver du Mouvement fédéraliste mondial Canada (WFMC), M. Bummel a argumenté que la diffusion de la démocratie dans le monde depuis la fin de la seconde guerre mondiale est une «fausse victoire».

«Les parlements nationaux en tant qu’institutions clefs de la démocratie sont minées par un processus de prise de décision au niveau international comme résultat des défis globaux», a déclaré M. Bummel. «Les citoyens ont besoin d’une voix directe dans les affaires globales et cela doit être assuré par une assemblée mondiale élue».

Une rencontre avec le député fédéral Don Davis

Le jour précédent, les membres et des invités particuliers de la branche de Vancouver des fédéralistes mondiaux avaient rencontré pour une réunion informelle avec M. Bummel et le parlementaire canadien et Critique pour le New Democratic Party (NDP) pour le commerce international, le parlementaire fédéral Don Davies.

Des participants de la réunion avec M. Davies et M. Bummel
Image : WFM Vancouver

Les discussions du groupe ont été centrées sur la campagne internationale pour l’établissement d’une Assemblée parlementaire des Nations unies (UNPA) et les moyens de la faire progresser. M. Davies, un supporter de longue date de la campagne, était juste rentré d’une visite aux Nations unies à New York. Il a insisté sur l’importance de renforcer l’engagement des parlementaires dans les affaires internationales. Dans ce qui est devenu un échange d’idées très constructif, M. Davies a renouvelé son soutien continu.

Un débat avec les Conseillers de la ville

Le 6 juillet, le Deputy Mayor de Vancouver, Mme. Andrea Reimer, avait invité M. Bummel et les fédéralistes mondiaux locaux M. MacLeod et Larry Kazdan à se joindre à elle à la mairie pour une session spéciale avec les conseillers municipaux. Suite à une brève présentation de M. Bummel, et à ses commentaires supplémentaires sur comment des élus municipaux pourraient participer à la formation et aux activités à suivre dans le cadre du processus de construction d’une UNPA, Mme. Reimer et des conseillers l’ont questionné et échangé leurs propres vues sur le sujet. En faisant référence aux Objectifs de développement du millénaire (Millennium Development Goals) en particulier, Mme. Reimer a souligné que la mise en place d’un agenda international avait un impact significatif sur les gouvernements locaux, mais que les conseillers avaient difficilement une quelconque influence en la matière. L’accord s’est réalisé sur le fait que la question de comment mieux les associer devait également être explorée dans le contexte de la mise en place d’une nouvelle assemblée globale. Depuis cette réunion, la moitié des conseillers de Vancouver soutient la Campagne pour une Assemblée parlementaire des Nations unies.

Un soutien depuis le lancement d’une Campagne coordonnée

Les fédéralistes mondiaux canadiens sont impliqués dans la Campagne pour une Assemblée parlementaire des Nations unies depuis son lancement coordonné dans des villes importantes tout autour du globe en 2007, l’une de ces manifestations s’étant déroulée à Vancouver. Cette visite du Secrétaire général de la Campagne, Andreas Bummel, au Canada marque son 5° anniversaire et célèbre les progrès incroyables faits en matière de visibilité. En tant que fédéralistes mondiaux nous sommes heureux des progrès de la Campagne et de notre soutien en ce sens. Nous continuerons à être des partenaires significatifs dans cette importante initiative pour remédier au déficit démocratique au niveau supranational, afin que les questions concernant les assemblées globales puissent être un jour abordées par les citoyens du monde au moyen d’une représentation directe par des représentants élus», a déclaré M. MacLeod.

Les photos

Photo du haut: vue panoramique de Vancouver, s.yume (Flickr), CC BY-NC-ND 2.0