Un manifeste appelle au remplacement du G8/G20 par une APNU démocratique

Secretariat, 11. mai 2012

Une assemblée internationale publie un manifeste en amont des manifestations mondiales

Alors que des centaines de milliers de personnes du monde entier se préparent à descendre dans les rues ce week-end dans le cadre de l'appel mondial au changement, une assemblée internationale réunissant des membres des mouvements Occupy et Take the Square, ainsi que des partisans des mouvements sociaux d'Amérique latine, d'Afrique, d'Asie et du Moyen-Orient,

Logo des manifestations 12M15M
Image :  democraciarealya.es

a publié une déclaration comportant des suggestions concrètes pour mettre ce changement mondial en œuvre.

Cette déclaration, intitulée « Manifeste mondial de mai », appelle à un « changement systémique » du régime économique et politique mondial, et en particulier à la démocratisation des institutions internationales telles que le Fonds monétaire international, la Banque des règlements internationaux et les Nations Unies. Selon le texte, qui a également été publié en ligne par le Guardian, « chacune des décisions affectant l'ensemble de l'humanité devrait être prise au sein de forums démocratiques, participatifs et directs, qu'il s'agisse d'une assemblée parlementaire auprès des Nations Unies [APNU] ou d'une Assemblée des peuples de l'ONU, et non pas par des clubs réservés aux riches, tels que le G8 ou le G20 ». Cette déclaration exige « la démocratisation complète des institutions internationales, ainsi que l'élimination du droit de veto de quelques gouvernements ». Les activistes suggèrent également entre autres choses la taxation mondiale des transactions financières et l'abolition des paradis fiscaux.

Si son adoption par cette assemblée internationale a fait l'objet d'un consensus il y a quelques semaines, la déclaration indique clairement « ne pas s'exprimer, ou prétendre s'exprimer, au nom de chacun des participants aux mouvements du Printemps des peuples/Occupy/Take the Square ». Alvaro Rodriguez, 31 ans, membre du mouvement des Indignés espagnols qui a participé à l'élaboration du texte, a déclaré dans un communiqué de presse publié aujourd'hui : « Si cette déclaration ne représente pas la position des assemblées locales et des villes, la prochaine étape consistera à la présenter aux assemblées du monde entier afin qu'elle soit étudiée, examinée et revue, dans le cadre d'un dialogue entre les mouvements du Printemps des peuples se déroulant sur les six continents ».

Texte complet du « Manifeste mondial de mai » sur InterOccupy.org

Image du haut : manifestants défilant dans la rue le 15 mai 2011 à Madrid, par Álvaro Herraiz San Martín, trouvée sur Flickr, CC BY-NC-SA 2.0
Traduction : Clémentine Choubrac

Pour en savoir plus

14 octobre 2011 : Dans un contexte de manifestations internationales, des intellectuels et des activistes publient un manifeste en faveur de la démocratie mondiale

Liens

http://www.globalmay.org/