En Inde, un ministre de l'Union et d'éminents législateurs soutiennent l'appel à une APNU

Secretariat, 15. décembre 2011

L'Inde devrait adhérer à ce projet, déclare l'ancien ministre des Affaires étrangères

Presque quarante membres titulaires du Parlement indien, appartenant à tous les partis, soutiennent l'appel adressé à l'ONU et aux gouvernements de ses États membres « à créer une Assemblée parlementaire aux Nations Unies ». Environ la moitié d'entre eux siège au Lok Sabha, chambre basse du Parlement indien, tandis que l'autre moitié siège au Rajya Sabha, sa chambre haute. Selon cet appel, « une mise en place progressive

Le ministre de l'Union Shri Vilasrao Deshmukh
Wikipedia

de la participation et de la représentation démocratiques au niveau mondial » est recommandée.

La liste des législateurs indiens apportant leur soutien à ce projet compte l'actuel ministre de l'Union Vilasrao Deshmukh, les ministres d'État de l'Union Saugata Roy et Dinsha Patel, ainsi que les anciens ministres de l'Union Mani Shankar Aiyar, Saifuddin Soz et Shashi Tharoor, ce dernier ayant occupé le poste de ministre délégué aux Affaires étrangères dans le gouvernement de Manmohan Singh de 2009 à 2010.

Shri Deshmukh, le ministre de l'Union des Sciences, de la Technologie et des Sciences de la Terre, a déclaré : « Oui, je soutiens la création d'une Assemblée parlementaire à l'ONU et il serait souhaitable que ce projet soit sérieusement pris en compte par les Nations Unies ».

« Bien sûr, de nombreux détails doivent encore être examinés. Cependant, lors de l'Assemblée générale

Shri Sashi Tharoor
Wikimedia, by WEF

de l'ONU, le gouvernement indien pourrait indiquer qu'il considère favorablement le principe de ce projet d'Assemblée parlementaire après des Nations Unies », a déclaré Shri Tharoor lors d'une réunion avec des représentants de la Campagne pour la création d'une APNU, organisée à Delhi le jeudi 8 décembre.

L'expérience de l'Inde est instructive

Shyam Benegal, le célèbre metteur en scène et scénariste, membre de la chambre haute du Parlement indien, a récemment annoncé son soutien à une Assemblée parlementaire auprès de l'ONU. « Lorsque l'Inde a obtenu son indépendance, certains observateurs sceptiques prétendaient qu'un pays aussi remarquablement divers en termes de religion, de langue et de culture ne pourrait pas maintenir de démocratie représentative.

Shri Shyam Benegal
Wikimedia, by S.K. Bordoloi

Pourtant, en dépit de ces doutes, c'est exactement ce que l'Inde a réussi à faire. Aujourd'hui, la démocratie mondiale fait souvent l'objet de doutes similaires. En me basant sur notre expérience, je suis convaincu que les obstacles peuvent être franchis, et que les toutes première étapes de la construction de la démocratie à l'échelle mondiale sont maintenant nécessaires et possibles », soutient Shri Benegal.

L'ancien ministre de l'Union Mani Shankar Aiyar a ajouté que « lors de l'Indépendance, Jawaharlal Nehru a déclaré " Nous regardons le monde avec des yeux limpides et amicaux ". Un des moyens de le prouver serait pour l'Inde de soutenir un Parlement mondial ».

Au nombre des partisans indiens de l'appel à la création d'une Assemblée parlementaire auprès des Nations Unies, on compte également Najma Heptullah, le vice-président du parti Bharatiya Janata, qui a siégé à la chambre haute du Parlement pendant quatre mandats et été président de l'Union interparlementaire, l'organisation mondiale de tutelle des parlements nationaux, de 1999 à 20002. On compte également parmi eux d'éminents individus tels que le Professeur M.S. Swaminathan, considéré par le Time magazine comme « l'une des personnalités d'Asie les plus influentes au XXe siècle » et Ela Bhatt, fondatrice de la SEWA, l'Association des travailleuses non salariées, et membre du groupe des Sages rassemblé par Nelson Mandela en 2007.

Les législateurs qui soutiennent la Campagne

Pour en savoir plus

30 mars 2009: Manifestation à Delhi: « L’Inde pourrait jouer un rôle significatif au sein de une Assemblée parlementaire aux Nations Unies »

Image du haut : les bâtiments du Parlement à Delhi Source : Flickr, Creative Commons, par Couche Tard
Traduction : Clémentine Choubrac