La société civile crée un réseau pro-APNU en République dominicaine

Secretariat, 25. juin 2010

Les associations de la société civile de la République dominicaine ont formé un réseau consacré à la promotion d’une Assemblée parlementaire auprès des Nations Unies, a rapporté la Fundación Federalista, qui est à l’origine de ce réseau. Selon Rommel Santos,

Rommel Santos, président de la Fundación Federalista
Image : Fundación Federalista

le président de la fondation, quinze associations dominicaines majeures coopèrent pour l’instant, dont la Fundacion Nacional para la Democracia, la Fundacion Seguridad y Democracia, la Fundacion del Consumidor Dominicano et l’Instituto Nacional de Desarrollo e Investigacion de los Servicios Sociales. Le réseau veut sensibiliser la population à la nécessité de développer une démocratie transfrontalière et va demander au Parlement de la République dominicaine de se joindre aux efforts visant à créer un parlement mondial.

« Au cours des dernières années, la Fundación Federalista a organisé une série de tables rondes, de conférences et de discussions sur les thème du fédéralisme et de la démocratie au sein de la mondialisation. Puisque de plus en plus de décisions importantes sont prises en dehors du cadre de la démocratie nationale, nous devons avancer et augmenter la portée de la participation et du contrôle démocratiques. Nous demandons à la Chambre des députés et au Sénat de la République dominicaine de suivre l’exemple du Parlement latino-américain en apportant son soutien à la création d’une Assemblée parlementaire auprès des Nations Unies », a déclaré M. Santos.

En termes de surface et de population, estimée à 10 millions de personnes, la République dominicaine est la deuxième plus grande nation des Caraïbes après Cuba.

Image du haut : Wikipedia / GFDL