Etude : la création d’un Parlement mondial serait « pleinement en harmonie avec la doctrine papale »

Secretariat, 28. juillet 2009

Le 7 juillet 2009, le Pape Benoît XVI a publié sa première encyclique sociale, intitulée « Caritas in Veritate », l’amour dans la vérité. Dans ce document, le Pape expose ses réflexions sur la nature et les conséquences de la mondialisation, la crise économique mondiale et l’ordre international. Benoît XVI souligne l’importance d’une réforme de l’Organisation des Nations Unies et des institutions économiques et financières internationales. « Il est urgent que soit mise en place une véritable Autorité politique mondiale », proclame le Pape. Selon une étude publiée aujourd’hui par le Comité pour des Nations Unies démocratiques (KDNU), en Allemagne, « il est possible de déduire de la doctrine sociale catholique la création d’un pouvoir législatif mondial démocratique qui aurait en particulier pour mission de contrôler le pouvoir exécutif mondial. »

« La création d’une autorité politique mondiale réelle est régulièrement réclamée par le Saint-Siège depuis le Pape Pie XII dans les années cinquante, et est aujourd’hui réaffirmée par Benoît XVI. Nous avons voulu en profiter pour examiner ce concept de plus prêt » a déclaré Andreas Bummel, Président de KDUN, et co-rédacteur de l’étude. Pour lui et pour Maja Brauer, membre du bureau de KDUN et co-auteur de l’étude, le modèle d’ordre mondial repris par l’enseignement de la doctrine papale est fondé sur des principes tels que la solidarité, le fédéralisme, la souveraineté limitée des Etats, la dignité humaine, le bien commun, la démocratie et la séparation des pouvoirs. « Pris ensemble, tout ceci donne une vision assez nette de l’idée que l’Eglise catholique se fait d’un futur ordre mondial », pour Bummel. Sa collègue Maja Brauer confirme : « c’est un modèle fédéraliste mondial. »

Selon le KDUN, les conclusions de l’étude sont particulièrement pertinentes pour la campagne internationale pour l’établissement d’une Assemblée parlementaire des Nations Unies (APNU), lancée il y a deux ans. Les partisans de l’APNU estiment que celle-ci pourrait d’abord prendre la forme d’une enceinte consultative, avant de se développer progressivement en un vrai parlement mondial. Selon l’étude, ce plan est « pleinement en harmonie avec la doctrine papale. »

Les encycliques telles que « Caritas in Veritate » constituent des déclarations du pape très remarquées, et servent habituellement à évoquer des questions considérées comme de haute importance par l’Eglise.