Le Congrès des Verts mondiaux appelle à la création d'un organe élu à l'ONU

Secretariat, 6. mai 2008

Le Congrès des Verts mondiaux se joint à l'appel pour la création d'une Assemblée parlementaire auprès des Nations Unies (APNU). Cette résolution est inclue dans le point 65 de la déclaration finale adoptée par le deuxième Congrès des Verts mondiaux le 4 mai à São Paulo. L'APNU est considérée comme une des étapes nécessaires pour surmonter le "déficit démocratique mondial". "En présence de défis tels que le changement climatique, il est assez clair que la prise de décision au niveau internationale doit être plus efficace. Cela requiert que les citoyens du monde soient mieux intégrés aux institutions internationales," a déclaré au Brésil le sénateur Isabelle Durant, secrétaire générale du parti belge Ecolo. "La résolution adoptée par le congrès souligne le fait que le mouvement vert est convaincu de la nécessité d'un dialogue sur la notion de système bicaméral aux Nations Unies", a fait remarquer Elizabeth May, chef du Parti vert du Canada. Le Congrès de São Paulo a rassemblé les représentants des partis et des mouvements verts de plus de 80 pays. Les Verts mondiaux sont le troisième réseau international de partis à approuver la proposition de la création d'une APNU, après l'Internationale libérale et l'Internationale socialiste.