République dominicaine: La Commission des affaires étrangères soutient une Assemblée parlementaire de l'ONU

Secretariat, 29. août 2017

L’appui de la Commission de la Chambre des députés en faveur de la campagne internationale pour une assemblée parlementaire des Nations Unies a été annoncé par son président, Victor Suárez Díaz, sur Twitter.

Victor Suárez intervenant devant le Parlement dominicain

Le 14 août, le président de la Commission des Affaires Extérieures et de la Coopération Internationale de la chambre des députés de la République Dominicaine, Victor Suárez Díaz, a annoncé l’appui de la commission à la campagne pour une assemblée parlementaire des Nations Unies (APNU).

La création d’une assemblée parlementaire à l’ONU est présentée comme un moyen permettant de conférer un rôle formel aux représentants élus au sein des Nations Unies et de renforcer le caractère démocratique de l’organisation mondiale. Elle est envisagée comme instance complémentaire représentant les citoyens du monde et non les gouvernements. 

« En tant que président de la Commission Permanente des Affaires Extérieures et de la Coopération Internationale, je crois que  nous devons utiliser notre mandat parlementaire pour porter des politiques publiques qui permettraient de donner une voix aux citoyens du monde et qui bénéficieraient à tous nos peuples. C’est la raison pour laquelle je m’engage à promouvoir la campagne pour une assemblée parlementaire des Nations Unies aussi bien au niveau global que dans notre région, dans les Caraïbes. », a indiqué M. Suárez, membre du parti majoritaire.

La Commission prévoit de soumettre une résolution en ce sens à l'assemblée plénière de la Chambre des Députés. Le soutien exprimé par M. Suárez a été appréciée par la campagne internationale pour une APNU.

« L’appel de la Commission des Affaires Extérieures de la Chambre des Députés de la République Dominicaine, en faveur de la campagne pour une assemblée parlementaire de l’ONU, constitue une étape importante vers une démocratisation des Nations Unies et de tout le système de gouvernance mondiale. », a déclaré Fernando Iglesias, membre du comité directeur de la campagne pour une APNU et président du Mouvement fédéraliste mondial.

Il a également ajouté : « Après le parlement Latino-Américain, le Parlement du Mercosur et les deux Chambres parlementaires de l’Argentine qui ont adopté des résolutions similaires, la République Dominicaine pourrait devenir le deuxième pays dans la région Amérique Latine et Caraïbes qui soutiendrait l’initiative permettant de donner la parole aux citoyens du monde. Les pays du Sud, où vit une grande partie d'entre eux, réclament transparence, responsabilité et démocratie accrues au niveau international. »

L’appel international de la campagne pour une APNU est soutenu de manière transpartisane par plus de 1,500 députés, anciens et actuels, de plus que 120 pays, dont plus d'une vingtaine d'entre eux issus de la République Dominicaine.

Récemment, un séminaire sur l’APNU a été organisé à l’université autonome de Saint Domingue.